Le Train Bleu, le magnifique restaurant de la gare de Lyon



Au cœur de la gare de Lyon, en haut de quelques marches, se tient le restaurant le Train Bleu, vestige de 1900. A l’origine, le restaurant s’appelait le Buffet de la Gare de Lyon. Il a été baptisé le Train Bleu en 1963, en hommage à la couleur du train Paris/Vintimille.

Une fois la porte passée, vous basculez au début du 20e siècle. On ne peut que rester bouche bée devant ce magnifique décor de peintures, boiseries et dorures. On en a la tête qui tourne tellement il y a à voir. C’est un spectacle à 360 degrés.


Le restaurant a également servi de décor de cinéma, notamment dans Nikita de Luc Besson et Place Vendôme de Nicole Garcia.

La carte n’est certes pas donnée mais ils ont un brunch, le dimanche, à 40€ qui m’a l’air bien tentant et qui ferait une excellente occasion d’y retourner. Le café gourmand goûté lors de la visite faite pendant les journées du Patrimoine m'a donné un avant-goût fort sympathique.


Gare de Lyon, Paris 12e
M° Gare de Lyon


6 commentaires

  1. Une excellente adresse parisienne, où j'ai eu la chance de fêter mon anniversaire, il y a quelques années. Merci pour les souvenirs! Veronique (French Girl in Seattle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah un anniversaire au train bleu, c'est magique!

      Supprimer
  2. Ah, maintenant que tu me l'as dit, je viens de ma souvenir de cette superbe scène de Nikita dans un magnifique restaurant et je n'avait jamais fait le lien avec le Train Bleu!!!! Incroyable. Merci pour cette découverte, redécouverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu Nikita, il y a tellement longtemps que je ne me rappelle pas cette scène. Il faudrait que je revois le film.

      Supprimer
  3. un lieu mythique, et pourtant l'idée d'aller dans une gare encore en activité pour déjeuner ou bruncher, sans l'associer à un voyage ne fonctionne pas dans mon esprit ! Blocage inexplicable ;) Tu me diras comment est le brunch ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère en avoir l'occasion cette année. Je ne manquerai pas d'en parler. ;-)

      Supprimer