Retour sur la rétrospective de Roy Lichtenstein

Roy Lichtenstein, artiste contemporain, grande figure du pop art, a fait l’objet d’une rétrospective l’année dernière au Centre Pompidou.


Comme beaucoup, je ne connaissais que ses tableaux "comics", bien connus dans la culture populaire et repris sur plusieurs supports. Mais Roy Lichtenstein avait de multiples talents : ses œuvres ne se résument pas à des bulles de bandes dessinées. Sa technique allait bien au-delà, comme par exemple avec sa série des "brushstrokes" (coup de pinceau) ou la sculpture.

Cette exposition a permis de découvrir un artiste aux multiples facettes. Autour de moi, les avis étaient partagés sur son travail : soit on aime, soit on n’aime pas.
Pour ma part, j’aimais déjà ce que je connaissais et j’ai pu encore plus apprécier l’ensemble de son travail.











Crédits photos : ©La Parisienne du Nord

Séquence 8, le spectacle des 7 Doigts de la Main est de retour à l'Olympia!

Séquence 8 est un spectacle de cirque contemporain signé par la compagnie canadienne, les 7 doigts de la main. Les co-fondateurs de la compagnie se sont rencontrés au Cirque du Soleil et avaient envie de créer quelque chose de différent.


Leurs créations ont vu évoluer de multiples artistes. L'équipe originale de Séquence 8 vient de la même promotion de l'école nationale du cirque de Montréal. La complicité acquise pendant leur formation se ressent totalement sur scène.

Les 7 doigts de la main leur ont proposé cette création originale. Étant très ouverts aux propositions des artistes et laissant place également à l'improvisation, les artistes se sont totalement appropriés Séquence 8.

Compte tenu des acrobaties, du matériel utilisé, les spectacles s'adaptent aux espaces où ils se produisent. Ainsi, après les avoir vu l'année dernière au Casino de Paris, ils se produisent pour 2 représentations, ce soir et demain, à l'Olympia, suite à une tournée triomphale dans le monde entier.



Séquence 8 vous entraîne dans un nouvel univers, après Psy et La Vie, leurs précédents spectacles. Cette fois, place aux émotions, les séquences sont spectaculaires, captivantes et parfois on retient son souffle. Et en plus, la joie et la complicité des artistes est belle à voir et communicative.

Si vous recherchez un spectacle hors du commun, Séquence 8 est pour vous!

Séquence 8 @ L'Olympia
Les 24 et 25 février 2014, à 20h30
28 boulevard des Capucines, Paris 9h
Des places à tarif réduit sont disponibles sur le site de billetreduc.

Crédits photos : billetreduc.com



Un dimanche à l’hippodrome pour le Grand Prix de Paris…

Petite, je ne voyais les courses de chevaux qu’à la télévision lorsque mes parents avaient joué leur tiercé dominical. Bien plus tard, j’ai voulu connaitre l’ambiance d’une course hippique en direct  de l’hippodrome et l’ambiance n’est vraiment pas la même. C’est beaucoup plus exaltant !

Tous les dimanches, l’hippodrome de Paris-Vincennes propose diverses animations en parallèle des courses hippiques. Mais dimanche prochain, le 23 février, est le jour de la troisième et dernière course de la prestigieuses Triple Couronne : le jour du Grand Prix de Paris (après le Grand Prix d’Amérique et le Grand Prix de France) !


A l’occasion de ce Grand Prix, l’hippodrome a pris les couleurs de Montmartre et de tout ce qui caractérise la butte : ses caricaturistes, ses poulbots et même l’intronisation d’un jockey par la Commanderie du Clos Montmartre.

Il y aura également des animations pour les petits (baptême de poney, carrousel de chevaux de bois,…) et le goûter sera offert aux 1000 premiers enfants arrivant sur l’hippodrome.

Mais le spectacle est également sur les pistes avec les 9 courses spéciales du Grand Prix, une démonstration de la Garde Républicaine,…

Et pour parfaire cette journée, vous pourrez même bruncher ou déjeuner sur place avec vue sur la piste !
Vous l’aurez compris, aller à l’hippodrome dimanche prochain est l’occasion d’une belle journée en famille et/ou entre amis.

Hippodrome de Vincennes - Grand Prix de Paris
Dimanche 23 février 2014 - de 13h à 18h
Pour accéder à l'hippodrome, toutes les infos sont ici !

Vous pouvez télécharger des invitations sur le site de l'hippodrome : http://www.letrot.com/actualites/grand-prix-de-paris

La Cuisine du Dimanche #10 : le Pain d'Epice de la Comtesse

Dans l’Aube, à une centaine de kilomètres de Paris, il existe un petit château du 18e siècle qui a gardé tout son charme : le château de la Motte-Tilly. La comtesse Cécile de Rohan Chabot, propriétaire du château en 1910, a transmis une recette originale de pain d’épices, dans un petit cahier qui a été retrouvé dans les archives.


A l’occasion des fêtes de fin d’année dernière, le château, désormais ouvert au public, avait organisé des animations pour les enfants et lors de la visite, un morceau du pain d’épices de la comtesse était offert.

J’ai réalisé cette recette une fois chez moi et je peux vous assurer que c’est un délice. Vous serez sans doute surpris par les ingrédients. Et oui, il n’y a pas d’épices ! Mais il n’en est pas moins très bon.

*** Le Pain d’Epice de la Comtesse ***


Ingrédients
175g de miel
250g de farine
75g de sucre
½ cuillerée à café de bicarbonate de soude (ou 1 sachet de levure chimique)
1 verre de lait

Faire fondre le miel et le sucre dans le lait. Puis y verser la farine et le bicarbonate (ou levure) hors du feu.
Tourner jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Laisser reposer ½ heure.
Faire cuire 1 heure à four doux.
On peut ajouter si l’on veut des écorces d’oranges.

NB : concernant le moule, choisissez celui que vous voulez. Vous pouvez même être inventif à ce niveau. Lors de mon test, j’ai utilisé de la levure et cela n’a pas eu d’incidence particulière et n’ai pas mis d’écorces d’oranges. Pour le miel, choisissez celui qui vous plait le plus. Le jour du test, j’avais utilisé un miel mille fleurs.



Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Même pas vrai @ Théâtre Saint Georges

Même pas vrai est actuellement en représentation au théâtre Saint Georges.


La pièce a été écrite à 4 mains par Sébastien Blanc et Nicolas Poiret, dont la collaboration avait commencé avec une web série "Brigitte répond". Nicolas Poiret décrit la pièce comme l'histoire d'une famille de doux dingues au sens large.

Le metteur en scène, Jean Luc Revol, parle de l'histoire d'un couple avec le besoin d'embellir leur vie, de pimenter leur quotidien avec des mensonges et leur entourage en fait les frais. Après un musical et Hamlet avec Philippe Thorreton,  il avait envie d'une comédie.

Ce projet tombait à point nommé pour lequel il a eu un coup de cœur avec des personnages travaillés,  un ton nouveau, acide et touchant.

Il aura fallu 2,5 ans pour monter ce projet. Les auteurs ont voulu surprendre dans le connu et l'inconscient des spectateurs. D'ailleurs,  le metteur en scène et les comédiens ont été au-delà de leurs attentes.

Après une tournée qui a duré près de 3 mois, lors de laquelle le texte a pu s'affiner au fur et à mesure et quelques ajustements ont pu être faits, la pièce est à l'affiche du théâtre Saint Georges depuis fin janvier.

La présentation de la pièce par les auteurs, le metteur en scène et les comédiens s'est faite dans une bonne humeur communicative et m'a vraiment donné envie de découvrir tout cela sur scène.


La vidéo vous donnera sans doute également envie comme à moi. En tous les cas, vous ne pourrez que passer un bon moment.



Par ailleurs, le théâtre a lancé le projet de rénover son éclairage, sur lequel vous pouvez participer. Votre participation, selon le montant, peut vous permettre de découvrir la pièce "Même pas vrai". L'occasion d’allier l'utile à l'agréable. Pour soutenir le projet, c'est par ici !

Même pas vrai @ Théâtre Saint Georges
51 rue Saint Georges, Paris 9e
M° Saint-Georges
Du mardi au samedi à 20h30 et le samedi à 17h00
Tarifs : de 18 € à 44 €, selon la catégorie

De Nicolas Poiret et Sébastien Blanc
Mise en scène de Jean Luc Revol
Avec : Anne Bouvier, Bruno Madinier, Christophe Guybet, Raphaëline Goupilleau, Thomas Maurion, Valérie Zaccomer

Crédit photos : ©La Parisienne du Nord


Le restaurant Petrossian, le 144, a fait peau neuve !

2013 marquera le passage de relai dans la famille Petrossian. Mikael Petrossian reprend la direction du restaurant, le144, à la suite de son père Armen.


Après avoir appris les bases du métier de la restauration et en parallèle développer des compétences d’expert-comptable, Mikael a démarré une carrière de consultant dans un cabinet d’audit et conseil. Rien ne laisser présager qu’il reviendrait à sa première passion : la cuisine.
Il commence à fonder son propre restaurant : Yoom, où l’on déguste des Dim Sun revisités. Désormais, il existe 3 adresses Yoom à Paris.

Aujourd’hui, il reprend la direction de toute l’activité traiteur et restauration de Petrossian.

Fin 2013 a été une période de renouveau pour le 144 : nouveau chef avec l’arrivée de Julien Violet, une nouvelle carte pensée par le chef et Mikael où les produits phares de la maison sont mis à l’honneur. Mais également un nouveau décor avec une ambiance plus claire et une magnifique moquette, inspirée des fonds marins.


A l’occasion de ce renouveau, avec le Parisien, nous avons eu l’opportunité de gouter aux délices de cette nouvelle carte. Des mélanges de saveurs et une finesse qui nous ont ravis les papilles.

Cromesquis de caviarcream®

Oeufs de saumon sauvage, buratta, fleurs et feuilles
Harengs "Silotka", pomme charlotte, fenouil, malossol
L'Oeuf Caviar : oeuf de poule, fleurette de céleri, caviar Alverta
L'Esturgeon Osciètre en cuisson douce, oignons confits, caviar Alverta
Napoléon, Pavlova et Kyscielli de fruits frais
Pour un événement spécial ou tout simplement envie de se faire plaisir, le 144 est l’endroit qu’il vous faut. Vous voyagerez dans les contrées russes avec les différents plats proposés mais vous profitez également d’un accueil chaleureux.

Un grand merci à Armen et Mikael Petrossian, et toute leur équipe, pour leur accueil et le partage de leur passion.

144 rue de l’Université, Paris 7e
M° La Tour Maubourg
Tél. : 01.44.11.32.32
Horaires d’ouverture : du mardi au samedi, 12h15 à 14h30 et 19h30 à 22h30


Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Finalement, 2013, c'était comment ?

Les débuts d'année sont souvent l'occasion de bilan et de résolutions. Cela fait bien longtemps que j'ai abandonné les résolutions au profit des projets.

L'année dernière, plutôt que des résolutions, j'avais fait une wish list. J'avais vu les choses en grand mais j'ai été plus que gâtée tout au long de l'année.

Je n'ai pas pris de tea time dans un Palace mais il est toujours temps de réaliser ce rêve.

Je n'ai pas eu de bijoux Tiffany ou Chaumet mais une belle bague en argent par ma sœur pour mon anniversaire et cela vaut bien plus que tous les bijoux des grands joailliers.

Je n'ai pas eu de sacs de grands stylistes. Ce n'est pas grave. Comme pour le tea time, l'occasion se présentera bien un jour.

Je ne suis pas allée à New-York ou au Québec mais j'ai profité de nos belles régions (Picardie, Bourgogne, Aquitaine) et visité Florence. Attendez vous à quelques billets sur le blog, cette année, concernant mes visites !

Côté expositions, j'ai réussi à voir celles qui me tenaient le plus à cœur, notamment Keith Haring et Lichtenstein. Mais surtout j'ai découvert des merveilles de Street Art en visitant le bâtiment des douanes à Pantin et la Tour Paris 13.
Quant aux musées que je n'ai encore jamais vu, le Musée de la Vie Romantique est au programme de 2014 (n'est ce pas Sheily ?).

Au niveau cadeaux, j'ai été plus que gâtée pour mon 40e anniversaire et à Noël ! J'ai eu, entre autres, ma première paire de ballerine Repetto (un grand merci à mes amis !), le coffret blu-ray de l'intégrale de Friends (merci le Parisien !).
Côté photo, pas de Lomography ou de nouvel objectif, mais j'ai craqué pour le Galaxy Camera de Samsung et j'en suis plus que ravie ! Depuis le temps que je lorgnais sur celui de la Parigina !

Pas d'apéro au bar du Bristol mais de belles découvertes culinaires avec notamment le restaurant Petrossian, le 144, dont je vous parlerai prochainement.

Pas de week-end à Avignon ou Arles pour les festivals, mais nous avons profité des pièces de théâtres, de spectacles et de concerts présentés à Paris et de bons moments entre amis.

Le nouveau job et l'appartement restent au programme de l'année 2014.

Mais plus que tout, 2013 m'aura apporté plus de sérénité, d'amour, d'amitié et de maturité. Je ne souhaite qu'une chose que 2014 continue sur cette lancée.

Et vous ? des projets, des rêves pour cette année ?

Régis Mailhot reprend les hostilités au théâtre du Petit Saint Martin [Cadeau Inside]

Avant de découvrir Regis Mailhot,  je connaissais surtout son oncle, Jacques, car petite, avec mes parents, on écoutait souvent ses chroniques politiques humoristiques.

Aujourd'hui, ils officient ensemble dans la Revue de Presse, diffusée sur Paris Première, avec également le complice de toujours Bernard Mabille. Et il faut bien avouer que lors de l'émission,  aucun politique n'est épargné et toujours avec un humour bien choisi.


Actuellement, Régis Mailhot présente son spectacle "Reprise des Hostilités" au théâtre du Petit Saint Martin. Ce spectacle avait déjà été rodé au Off d'Avignon l'année dernière, à guichets fermés pendant un mois. Il s'agit d'un état des lieux de notre société, une satire sociale et politique avec l'humour caustique qui caractérise son auteur. Tout est passé au crible : la religion, la politique, la crise de la quarantaine,le mariage pour tous, les enfants et l’adoption ....



Nous avons ri du début à la fin. Et on peut bien affirmer que Regis Mailhot n'a jamais été aussi drôle que depuis qu'il a décidé de ne plus l'être.

Et si comme nous, vous aimez cet humour, Regis Mailhot ou/et la revue de presse, alors n'hésitez pas à voir ce spectacle.

Et pour 2 d'entre vous, le théâtre du Petit Saint Martin s'associe au blog pour vous offrir 2 places pour la représentation du mardi 18 février. Il vous faudra être Impérativement disponible ce soir-là (les frais de déplacement jusqu'à Paris ne sont pas pris en charge, ni tout autre frais annexes).

Pour cela, il vous suffit de compléter le formulaire ci-dessous et de me dire pourquoi vous souhaitez voir le spectacle. Vous avez jusqu'au mercredi 12 février 20h00 pour participer. Les résultats seront en édit de ce billet.


Théâtre du Petit Saint Martin
17 rue René Boulanger, Paris 10e
M° Strasbourg-Saint-Denis
A 19h00, jusqu’au 12 avril 2014
Tarif : 32€
Crédit photos : ©La Parisienne du Nord


*** Edit du 16 février 2014 ***

Merci à tous pour votre participation. Avec l'aide de Randomizer, j'ai donc effectué le tirage au sort. 
Bravo à Clémence P. et Marie G.  et bon spectacle !

Bon dimanche à tous !

Petit récap cinéma en ce début d'année

Ces derniers mois, je suis allée beaucoup moins au cinéma que d'habitude. Du coup, je suis un peu plus sélective, notamment en fonction de mon humeur.

En ce début d'année, j'ai vu trois films dans des genres totalement différents. En voici, mon retour...

Le Loup de Wall Street


Pour moi, un film de Martin Scorcese est déjà un gage de qualité. Même si je trouve que Leonardo Di Caprio devient de plus en plus arrogant en vieillissant, je reconnais qu'il a un vrai talent de comédien. Les deux combinés ne pouvaient que me faire passer un bon moment. Le film est très bien filmé, Di Caprio parfait dans son rôle de trader avide de tout mais surtout de pouvoir mais 3 heures à voir du sexe et de la drogue pour raconter l'ascension et la chute de ce trader, ça fait long, trop long. On s'en lasse vite. C'est dommage car c'est malgré tout un très bon film.

Jamais le Premier Soir


Sur l'affiche, on peut lire "ce film rend heureux". Et bien, ce n'est pas faux. Alexandra Lamy est étonnante dans son rôle de femme en plein désespoir après une rupture. Même si certaines choses sont un peu exagérées, ça n'a rien de choquant. Au contraire, ça nous faire rire et c'est bien le but aussi de ce film. Certaines scènes sentiront le vécu. Mélanie Doutey et Julie Ferrier sont à la fois touchantes et drôles. Deux copines qu'on aimerait avoir. Mais le plus attachant est Jean Paul Rouve que je n'avais jamais vu dans ce type de rôle. Envie de vous détendre, ne pas vous prendre la tête, envie de rire et de sortir de la salle avec encore le sourire, ce film est pour vous.

Yves Saint Laurent


Comme tout le monde, je n'ai entendu que de belles critiques concernant le biopic de Yves Saint Laurent, réalisé par Jalil Lespert. Alors comment l'éviter? Je connaissais un peu la vie du couturier alors je n'ai pas vraiment eu de surprises quant à l'histoire. J'ai été totalement bluffée par le jeu des comédiens et particulièrement Pierre Niney et Guillaume Gallienne. Jusque là, je ne vous raconte rien de nouveau. Toutefois, je n'étais pas totalement satisfaite en sortant de la salle. Les décors, les costumes, les acteurs, tout était parfait mais j'ai ressenti une nonchalance dans le rythme du film, à l'image de la nonchalance d'Yves Saint Laurent et ça m'a un peu gênée, presque à la limite de l'ennui. Malgré cela, je ne regrette pas de l'avoir vu sur grand écran.

Au programme de mes prochaines sorties cinéma, je prévois Dallas Bayer Club et American Bluff.

Et vous, qu'avez vous vu dernièrement au cinéma? Quel a été votre avis?