Le Diamantaire à la Chapelle Expiatoire

Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art

Cela fait déjà quelques années que j’apprécie les petits (et plus grands) diamants disséminés dans les rues de Paris et réalisés par le street artiste le Diamantaire. Quand on en a vu un, notre œil est pour toujours attiré par ces diamants au travers de la ville. Quelle n’a pas été ma joie d’apprendre qu’il exposait à la chapelle expiatoire, "Des Structures", jusque début décembre.

Classée au titre des Monuments Historiques et gérée par le Centre des Monuments Nationaux, la chapelle expiatoire a été réalisée au 19e siècle, à l’initiative de Louis XVIII, en commémoration de Louis XVI et Marie-Antoinette, sur le site même où ils furent inhumés pour la première fois.

Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art

La chapelle est cachée dans le square Louis XVI, à deux pas des grands magasins du boulevard Haussmann. En général, on la découvre par hasard. En tous les cas, c’est ainsi que j’avais pris connaissance de son existence.

Le Diamantaire a été convié par l’administrateur de la Chapelle Expiatoire à réaliser une exposition au sein du monument, à l’occasion de la nuit blanche 2018, jour d’ouverture de l’exposition. L’artiste a ainsi réalisé des pièces exclusives pour la chapelle et entièrement adaptées à leur environnement.

Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art

Dans l’esprit du kaléidoscope, le Diamantaire a créé le Diamantoscope qui permet une vision fragmentée de la cible vue au travers. Dès l’entrée de la chapelle, vous pourrez accéder à l’un de ces diamantoscope. Je vous invite à vous faire photographier au travers. Vous verrez, le résultat est amusant.

Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art
Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art

Les œuvres par leur jeu de miroir donnent une autre vision de la chapelle et l’association du classique et du moderne fonctionne à merveille. Cette exposition est une belle occasion de (re)découvrir la chapelle expiatoire. 

Pour ma part, j’ai adoré l’ensemble et j’avoue que je rêverais d’avoir un petit diamant du Diamantaire. D’ailleurs, vous pourrez vous amuser lors de votre visite à les retrouver. Certains sont disséminés dans l’ensemble du bâtiment et parfois même dans l’ombre. Pour vous aider à les retrouver, je vous conseille de regarder en hauteur.

Le Diamantaire la chapelle expiatoire exposition monument historique CMN art urbain street art

Exposition du Diamantaire, jusqu’au 8 décembre 2018
La Chapelle Expiatoire
29 rue Pasquier, Paris 9e
M° Havre-Caumartin, Saint-Augustin, Saint-Lazare, Madeleine

Ouvert les mardis, jeudis, vendredis et samedis, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h (horaires d’octobre à mars)
Plein tarif : 6 €

Retrouvez mes précédents articles :

Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Aucun commentaire