jeudi 28 août 2014

Mademoiselle Julie

Mademoiselle Julie est une pièce suédoise de la fin du 19e siècle, d’August Strindberg. La pièce originale a été jouée pour la première fois en 1889 au Danemark, puis en Allemagne, en France et enfin en Suède en 1906. Elle a également été souvent adaptée au cinéma depuis 1912. Un ballet (1950) ainsi qu’un opéra (2005) ont même été créés.


Le pitch : 1890, Irlande. Tandis que tout le monde célèbre la nuit des feux de la Saint Jean, Mademoiselle Julie et John, le valet de son père, se charment, se jaugent et se manipulent sous les yeux de Kathleen, la cuisinière du baron, jeune fiancée de John. Ce dernier convoite depuis de nombreuses années la comtesse en voyant en elle un moyen de monter dans l’échelle sociale.


C’est donc une des pièces les plus jouées que Liv Ullmann a choisi d’adapter et de mettre en scène pour le cinéma. L’adaptation d’une pièce de théâtre au cinéma n’est pas un exercice très simple. Il est très facile de tomber dans une mise en scène justement trop théâtrale et finalement plutôt ennuyeuse. C’est un risque qu’a pris Liv Ullmann.

Même si la mise en scène, la lumière et la photographie du film ainsi que le jeu des acteurs sont de qualité, je n’ai pas pu éviter de m’ennuyer par moment du fait de cette mise en scène si particulière. Des messages passent également par les regards, les expressions, les comportements des personnages. Du coup, le film comprend beaucoup de silences.

Toutefois, la confrontation entre les 2 personnages principaux monte crescendo jusqu’au dénouement final. Au jeu du chat et de la souris, on se demande qui mène la partie. Au spectateur de se faire sa propre interprétation à la fin du film.

J’avoue être ressortie sans trop savoir quoi en penser, un peu perplexe. Mais si vous aimez ce genre de cinéma, des histoires de manipulation, de confrontation entre les classes, ce film vous plaira sans doute.

Mademoiselle Julie sera sur les écrans le 10 septembre prochain.


Mademoiselle Julie de Liv Ullmann
Avec Jessica Chastain, Colin Farrell et Samantha Morton


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 août 2014

Mon nouveau Bijou(x) Chéri(e) !

J’aime les bijoux depuis très longtemps, bien avant mon adolescence. Depuis le collège, j’assorti mes boucles d’oreilles à ma tenue. Puis avec l’âge, ce fut les bagues, puis les montres et enfin les colliers.
Et comme si je n’en avais pas assez, il m’est même arrivé d’en fabriquer.

Et bien sûr, j’aime découvrir de nouvelles marques, comme dernièrement Bijoux Chérie.

Bijoux Chérie est une boutique en ligne de bijoux ethniques fantaisies. Chérie chine aux quatre coins du monde des créateurs et artisans pour proposer des pièces uniques, originales et renouvelle souvent ses rayons.

Il y a un choix important et les prix sont dans la moyenne de ce que l’on peut trouver sur le marché.

Je vous présente les boucles d’oreilles Atahualpa (nom du dernier empereur de l’empire Inca indépendant au 16e siècle, selon Wikipédia). Faites en métal, fil et pierres, leur côté folklorique m’a tout de suite plu et elles sont faciles à porter. 

Crédit photo : ©La Parisienne du Nord
Crédit photo : ©La Parisienne du Nord
Du coup, je me suis fait une petite sélection "coup de cœur".

Boucles d'oreilles Cappadoce ; Kyoto ; Ailes d'ange
Colliers Banjara ; Nil ; Pondichery
Sautoir Cage à Oiseaux - Bague cuir mandarine
Un grand merci à Chérie pour la découverte de sa boutique et 
de m’avoir offert les boucles d’oreilles.





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 août 2014

Tour Paris 13, une œuvre collective disparue…

Qui n’a pas entendu parler de la Tour Paris 13 en fin d’année dernière ? Il s’agit d’une tour d’appartements La Sablière, située dans le 13e arrondissement, qui était vouée à la destruction fin 2013. A l’origine du projet "Tour Paris 13", la Galerie Itinerrance, connue pour promouvoir les artistes de Street Art, a fait appel une centaine d’artistes venus du monde entier afin d’investir les 9 étages de cette tour.

Le projet "Tour Paris 13" est ainsi devenu la plus grande exposition collective de Street Art. La tour a été ouverte au public durant tout le mois d’octobre 2013. Des centaines de personnes ont eu la patience d’attendre parfois plus de 6 heures pour visiter les 36 appartements.


J’ai eu le privilège de faire la visite avant l’ouverture au public et de pouvoir découvrir les œuvres tranquillement… Il m’a fallu toutefois 3 heures pour faire tous les étages ainsi que le sous-sol, ce qui m’a permis de commencer la visite de jour et de finir en pleine nuit. Au fur et à mesure de la visite, la lumière ne donnait pas les mêmes impressions. J’avoue que de nuit, certaines pièces m’ont fait peur. Ce fut une magnifique expérience.

Voici quelques photos de ma visite ainsi que la vidéo de la destruction de la tour. Vous pouvez également découvrir les différents étages avec la visite virtuelle, ici et le nom de tous les artistes.




Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 août 2014

Happy Samedi Photographie #3 : Paris vu du ciel (ou presque) !

Pour ce 3e rendez-vous Happy Samedi Photographie, je vous propose une vue de Paris à 50 mètres de hauteur ! 

C'est au sommet de la Tour Saint Jacques que j'ai pu prendre cette photo. Je reviendrai très prochainement sur cette visite hors du commun. 


Le Happy Samedi Photographie, c'est aussi chez la Nantaise à Parisles Carnets d'une Flâneuse ParisienneDans la Baignoire de Mimi et les Avis d’Agrippine. (Le rendez-vous n'est pas systématique)

Si vous souhaitez participer à ce rendez-vous photo, n'hésitez pas à nous rejoindre et à en faire part à La Nantaise !

Bon samedi à tous !

Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 22 août 2014

Angus et Julia Stone, la bande son de vos vacances et plus encore...

Il n’est jamais trop tard pour faire de belles découvertes musicales. Pour ma part, ce fut le cas avec le dernier album d’Angus et Julia Stone, que je ne connaissais que de nom. Oui, j’avoue : je n’avais encore jamais entendu un seul morceau de ce duo.


Pour ceux qui comme moi, ne les connaissent pas, Angus et Julia Stone, originaires d’Australie, sont frère et sœur. Ils ont débuté leur carrière en 2006, dans un premier temps en solo puis ensemble. Après la sortie d’un premier EP en 2006 "Chocolates and Cigarettes", leur premier album studio sort en 2007 : "A Book Like This". "Angus et Julia Stone" est leur 3e album.

Il est dit partout que cet album est la bande son de l’été et je suis plutôt d’accord. Cet opus est une succession de balades pop folk parfaites pour (rayer la mention inutile) : faire une balade sur la plage, une sieste sur un transat au bord de l’eau, un dîner en amoureux ou même un dimanche tranquille sur le canapé ! Si je devais choisir une chanson, ce serait Wherever You Are.

Certaines sonorités m’ont fait penser à l’album de Pete Yorn et Scalett Johansson, "Break Up". Mais l’album d’Angus et Julia Stone est plus "vivant".

Par ailleurs, ils feront une tournée française en décembre prochain et seront de passage à Paris, au Casino de Paris. Le concert du 9 décembre est complet. Mais vous avez encore la possibilité de les voir le 10 décembre !



Et vous, connaissez-vous Angus et Julia Stone ? Qu’en pensez-vous ?


Crédit photo : ©La Parisienne du Nord

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 20 août 2014

Pause au Baudelaire, le bar ultra cosy du Burgundy !

Il y a quelques années, je passais tous les matins et les soirs rue Duphot pour aller travailler. Et je passais donc deux fois par jour devant l’hôtel Burgundy. J’ai vu la progression des travaux jusqu’à son ouverture. J’en avais même parlé ici.

Je n’ai jamais eu l’audace d’entrer car j’ai toujours eu l’a priori que le bar et le restaurant des hôtels, et plus particulièrement lorsqu’ils sont très étoilés, n’étaient réservés qu’aux clients de l’hôtel. Alors que ce n’est absolument pas le cas, quelle que soit la catégorie de l’hôtel.
Toutefois, je n’ai pas non plus les moyens de m’offrir un verre régulièrement dans un hôtel grand luxe voire un Palace et encore moins un tea time, sans parler d’un repas.

Il y a plusieurs jours, après une belle journée de balades et visites parisiennes, j’ai fini la journée avec la Nantaise autour d’une coupe de champagne. N’ayant pas pu profiter du salon de thé du Petit Palais après notre visite de l’exposition Paris 1900, nous nous sommes mises à rêver de luxe, de belle époque et nous ne voulions pas vraiment en sortir. L’idée d’un apéritif dans un bel hôtel nous est alors venue.

De là, direction le Burgundy, hôtel 5 étoiles, où finalement ni l’une, ni l’autre n’avait été et nous en rêvions toutes les deux.


Comparée à certains hôtels, l’entrée du Burgundy est plutôt petite. A droite, le lobby ; à gauche, le salon du bar et au fond une jolie salle ovale, éclairée par la lumière naturelle traversant une verrière et donnant notamment sur le restaurant.

Le bar, le Baudelaire, est très cosy avec ses fauteuils en velours et sa moquette épaisse où chacun de vos pas s’enfonce délicatement. Ce n’est que luxe, calme et volupté.

Un cadre où l’on se sent bien immédiatement, à l’abri du chahut de la ville et du brouhaha habituel des lieux dits branchés et surtout surpeuplés.


Installées tranquillement, nous avons dégusté notre coupe de champagne, avec quelques amandes au paprika, des noix de cajou épicées et des pralines. Nous étions vraiment bien. A tel point que nous n’avons pas vu le temps passer. Nous étions comme à la maison.


Nous avons vraiment apprécié ce moment privilégié, avec un personnel discret et aux petits soins. Mais c’est un luxe qui a un prix et dont nous ne pouvons pas profiter très souvent. C’est sans doute ce qui en fait un plus beau souvenir.

6/8 rue Duphot, Paris 1er
M° Madeleine
Ouverture du bar : du lundi au mercredi, de 16h à 1h ; du jeudi au samedi, de 16h à 1h30 et le dimanche de 16h à 0h00.
A titre indicatif : coupe de champagne Piper brut, 20 € ; Verre de Chablis, 17€


Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 16 août 2014

Happy Samedi Photographie #2 : une vue exceptionnelle sur Paris !

Pour ce deuxième rendez-vous du samedi, je vous offre une vue exceptionnelle de Paris.


J'ai pris cette photo depuis l'hôpital Foch de Suresnes où est hospitalisé mon père depuis mardi soir. Chaque monument lui rappelle un souvenir, une anecdote. 
Comme quand je lui parle de mes balades parisiennes. Même si j'ai entendu certaines de ses histoires plusieurs fois, mon père arrive encore à me surprendre par des récits inédits. Il faut dire que du haut de ses 81 printemps, il a eu une vie bien remplie et je lui souhaite encore de belles histoires.

Le Happy Samedi Photographie, c'est aussi chez la Nantaise à Parisles Carnets d'une Flâneuse ParisienneDans la Baignoire de Mimi et les Avis d’Agrippine

Si vous souhaitez participer à ce rendez-vous photo, n'hésitez pas à nous rejoindre et d'en faire part à La Nantaise !

Bon samedi à tous !

Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...