Le château de la Motte-Tilly

Initialement château féodal, le château de la Motte-Tilly tel qu’on le connaît actuellement a été édifié à partir de 1754, sur les plans de l’architecte François-Nicolas Lancret, sur les terres du village du même nom, situé à une centaine de kilomètres de Paris, dans l’Aube.


Les propriétaires, les frères Terray, y ont fait leur résidence de campagne et y avaient leurs rendez-vous de chasse. L’Abbé Joseph-Marie Terray fut célèbre pour avoir été le contrôleur des finances de Louis XV en 1769. Comme tout contrôleur des finances, il n’était pas vraiment apprécié, ses mesures pour remettre à flot les finances n’étant pas du goût de tout le monde.

Étonnamment, malgré les faits historiques marquants comme l’occupation du château par les cosaques en 1814 ou par les allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale, le château resta dans la même famille. L’un des derniers propriétaires, le Comte Charles-Gérard de Rohan-Chabot, arrière-petit-fils de Claude-Hyppolyte Terray (petit-fils du vicomte Pierre Terray de Rosières, un des premiers propriétaires du château et frère de l’Abbé Terray) le racheta à ses cousins et entreprit des travaux de rénovations, à la fois du château et du parc.

A sa mort, sa fille, la marquise Aliette de Maillé préservera la demeure et continuera les travaux entrepris par son père. Ayant perdu son frère et son époux pendant la première guerre mondiale, puis sa fille des suites d’un cancer en 1970, la marquise de Maillé, n’ayant plus d’héritier direct, lèguera le château ainsi qu’un domaine de 1080 hectares et une importante dotation à la Caisse des Monuments Historiques et des Sites (aujourd’hui le Centre des Monuments Nationaux) avec obligation de l’ouvrir au public et qu’il ne soit jamais habité mais reste meublé tel qu’elle l’aura laissé.

Le château de la Motte-Tilly est ouvert au public depuis 1978 et est l’un des plus beaux châteaux du 18e siècle qu’il m’ait été donné de voir. Son parc de 60 hectares est un mélange de parc à l’anglaise avec notamment les vestiges d’une fausse grotte et de parc à la française à l’avant et à l’arrière du château. Hélas, la tempête de 1999 a ravagé environ 70% du parc, dont notamment de magnifiques tilleuls centenaires situés de part et d’autre du château. Le parc retrouve tout doucement sa splendeur d’avant.


Ce château m’est d’autant plus cher au cœur car j’y ai passé toute mon adolescence. Il y a 30 ans, lorsque nous nous sommes installés dans la région, on ne peut pas dire que j’étais la jeune fille la plus heureuse à cette idée. A 12 ans, je venais de quitter la région parisienne et un début de liberté pour une vie à la campagne dont la première ville était située à 7 kilomètres et avec aucun moyen de transport à l’horizon. Autant dire que ce n’est pas vraiment le changement de vie rêvé d’une adolescente.

C’est seulement depuis une dizaine d’année que je reconnais la chance que j’ai eu d’y vivre et d’y connaître des expériences que je n’aurai jamais eu dans ma banlieue. Par exemple, j’ai ainsi été figurante plusieurs années de suite aux sons et lumières, j’ai pu voir les équipes de tournage du film Valmont de Milos Forman en pleine action et même participer à leur dîner de fin de tournage. Dîner près d’Annette Benning et Henry Thomas, ça marque une adolescente ! J’ai réalisé dans le parc mon premier reportage photo avec une amie, ce qui restera l’un de nos meilleurs souvenirs d’enfance à toutes les deux.

Il y a un peu plus d’un an, à l’occasion des fêtes de fin d’année, j’ai assisté un atelier “pain d’épices” pour les enfants et ai eu l’occasion de revisiter le château pour la énième fois (car je ne compte plus) mais avec un grand plaisir et une certaine émotion.

Cela faisait bien longtemps que je souhaitais vous montrer ce magnifique château, si bien préservé. Si vous passez dans la région, je vous conseille vivement la visite. D’autant plus, qu’en ce moment, vous pourrez y découvrir une exposition consacrée à l’Abbé Terray, comprenant des documents d’archives, des objets d’art précieux, des dessins et des tableaux dont un portrait officiel commandé par Terray en 1793 à Alexandre Roslin. Cette exposition est réalisée en partenariat avec le château de Versailles et retrace l’histoire de l’Abbé Terray et celle de la demeure jusqu’à la Révolution.


10400 La Motte-Tilly
Tél. : 03.25.39.99.67

Exposition “De Versailles à La Motte-Tilly, l’abbé Terray, ministre de LouisXV
jusqu’au 20 septembre 2015

3e fête du Tilleul, le dimanche 28 juin 2015

du 15 mai au 15 septembre : ouvert tous les jours, de 10h à 12h et de 14h à 18h (dernier accès 30 mn avant la fermeture)
du 16 septembre au 14 mai : ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 12h et de 14h à 17h (dernier accès 30 mn avant la fermeture)

Tarifs : 7,50€ / 6€

Accès de Paris ou Troyes :
N19 jusqu’à Nogent-sur-Seine,
D951 ou A5, sortie Marolles-sur-Seine, puis D411 vers Nogent-sur-Seine

Crédit photos : ©La Parisienne du Nord

A (re)découvrir :

2 commentaires